HORS LES MOTS

(Monde en Régime Turbulent III) – Ordre des Signes                                                                               

(estampage, carton gravé, encre et crayon sur papier)

Les signes créent un ensemble raisonné d’éléments propres à transmettre une pensée mais aussi une émotion, un sentiment, une pulsion. Le signe permet un langage « qu’on dirait du dehors (décoratif par exemple) alors qu’il est le signe du dedans et que par delà son caractère chiffré il s’offre à une véritable communication » (Rainer Michael Mason – Introduction à « Forme et signe  » de Luc Joly)
L’image, porteuse de signes, contient l’ambivalence du fond et de la forme :
que dit l’image ? que reçoit-on d’elle ? comment se construit-elle et par rapport à quoi ? quelle y est la place du hasard et du construit ? Ce rapport grammaticale du plastique donné et du sens perçu sont comme une route infinie dans laquelle chaque pas brouille le précédent et le suivant.