BIBLIOTHEQUES

(Monde en Régime turbulent II) – Ordre des agencements                                                                  

(Estampage, encre et crayon sur papier – cartogravure)

Dans les interrogations sur notre place dans les désordres, les organisations et les calculs  du « Monde en Régime Turbulent 2 » les « Bibliothèques » figurent l’agencement d’éléments porteurs de sens. Elles sont la description la plus directe de notre désir d’inventorier le monde, d’en apercevoir les arcanes et parfois de croire en sa maîtrise. Mais c’est aussi le lieu par excellence des rapports contenu/contenant, matériel/immatériel qui habitent toutes images. Nos « Bibliothèques » deviennent métaphores de notre exploration du monde. Avec le blanc et le noir comme fondement et structuration, ce travail se construit par une succession de plans.  : lieu de rangement du livre, lieu d’organisation du langage. Ainsi la structure de l’image insiste sur les dispositions particulières de cet agencement. Le regard peut circuler dans l’image, en comprendre et en relier les différents éléments, mais en même temps éprouver le vertige de l’espace et de la profondeur sans fin d’une bibliothèque.